Entente intermunicipale de loisirs - La saga entre la Ville et la Paroisse expliquée !

L’Épiphanie, le 31 août 2016 — Il y a quelques années, la Ville de L’Épiphanie et la Paroisse de L’Épiphanie avaient conclu une entente inter municipale concernant les loisirs et la culture. L’objectif premier étant de mettre en commun les équipements, les infrastructures et l’ensemble des activités, pour ainsi offrir des services égaux et de qualité aux citoyens des deux municipalités.
 
Dans le cadre de l’entente inter municipale relative aux loisirs et à la culture, la Paroisse de L’Épiphanie investissait annuellement une somme d’argent afin de financer une partie du Service des loisirs de la Ville de L’Épiphanie. Cet investissement permettait entre autres aux résidents de la Paroisse de profiter des mêmes avantages et tarifs que les résidents de la Ville lorsqu’ils désiraient participer aux activités gérées par la Ville.
Cette entente venant à échéance le 31 août 2016, les deux partis ont entamé des pourparlers pour le renouvellement de celle-ci, il y a plus d’un an déjà. Malgré plusieurs offres faites par la Ville, la Paroisse de L’Épiphanie, par voie de résolution officielle le 9 mai 2016, a annoncé qu’elle ne renouvellera pas l’entente inter municipale quant aux services des loisirs et de la culture.
 
Lors de la rencontre citoyenne tenue par la Paroisse de L’Épiphanie le 22 juin dernier, le conseil municipal de la Ville de L’Épiphanie a entendu le message de la population voisine déçue du non-renouvellement de l’entente inter municipal relative aux loisirs. Conscient des impacts négatifs majeurs pour les citoyens de la Paroisse, le maire Steve Plante a proposé une offre ultime de 45 $ par année par citoyen.Cette offre aurait permis aux résidents de la Paroisse de continuer de profiter des mêmes avantages et tarifs que les résidents de la Ville.
 
N’ayant reçu aucune réponse de la Paroisse de L’Épiphanie suite au dépôt de son offre ultime et bien que les élus auraient souhaité qu’il n’y ait pas de distinction entre les deux populations, un tarif spécial a dû être adopté pour les non-résidents. De cette façon, l’ensemble des participants aux activités de loisirs et de culture de la Ville de L’Épiphanie contribuent de façon juste à son financement.
 
 
En lien avec l’article d’aujourd’hui, plusieurs pièces justificatives pour appuyer nos propos sont disponibles sur le site internet de la Ville de L’Épiphanie. Nous vous invitons aussi à lire notre 3e article concernant le Passeport loisirs et culture dès demain sur la page Facebook de la Ville de L’Épiphanie et également sur son site internet.